Les grandes tendances mobiles de 2017

Tendances mobiles 2017

En quelques années, les smartphones sont devenus une véritable industrie, rivalisant avec les plus grandes. En l’espace de quelques années, le marché a triplé. L’enjeu est donc de taille pour les constructeurs qui ne cessent de repousser les performances de ces bijoux technologiques, déjà plus puissants que tout ce dont disposait la Nasa pour envoyer un homme sur la lune. Puissance, stockage, batterie, écran, le smartphone est décortiqué, année après année, pour le perfectionner davantage. Découvrez les grandes tendances d’amélioration des mobiles.

De nouvelles capacités de stockage : téraoctet et edge computing

Le fil directeur des dernières années a été de rendre les smartphones à la fois toujours plus performants tout en les allégeant. La miniaturisation des composants informatiques a suivi son cours selon la loi de Moore, jusqu’à ce qu’on soit aujourd’hui capable de stocker plus de 250 Gb dans une carte de la taille d’un ongle. Plus qu’un exploit, c’est une nécessité pour permettre aux mobiles de suivre les exigences des utilisateurs, dont l’utilisation, de plus en plus acquise, évolue aussi. Par exemple, rares sont ceux à supprimer une application, une conversation ou même des photos de leur portable. Il faut donc leur prévoir assez d’espace de stockage. Pour y répondre, les smartphones d’un téraoctet sont déjà en préparation.

Si vous êtes intéressé par les offres de cartes mémoires, que ce soit pour portables, appareils photo ou autres, contactez le 118 606. Le service répondra à vos questions et vous mettra en relation avec la marque de votre choix.

 

Edge et cloud computing : solutions aux problèmes de stockage

La solution à ce problème de stockage, citée par tous les amateurs de technologie, est le notoire cloud, cet espace distant accessible via internet. Seulement, il faut comprendre que la récupération de ces données ou l’utilisation de la puissance de calcul de cet espace, composé de serveurs informatiques, prend du temps. Ainsi on ne peut utiliser des données stockées sur un serveur distant pour un processus en temps réel. Par exemple, les voitures autonomes ne peuvent réaliser toutes les opérations nécessaires à leur bon fonctionnement si les données ne sont pas accessibles immédiatement.

C’est pourquoi l’on développe l’« edge computing ». Cette nouvelle méthode consiste à se placer au bord du cloud, à l’endroit où les données sont sur le point d’y être envoyées. Grâce à des passerelles et du matériel adapté, il devient possible de les traiter sur ce bord, ou « fog » comme l’appellent les anglophones, juste avant de décider de les faire basculer ou de les garder pour d’autres tâches.

 

L’aide et les changements apportés par le réseau 5G

On en parle comme d’une légende, mais il est en train d’arriver. Le réseau 5G est prévu pour fin 2019, mais des tests sont déjà en cours, certains dans des laboratoires et d’autres dans des villes entières. Bien plus performant, mais aussi plus sûr que son prédécesseur, ce nouveau réseau va apporter beaucoup, et notamment pour l’internet des objets. Il devrait permettre à tout un chacun d’utiliser les nouvelles technologies gourmandes en ressources, que ce soit la réalité augmentée ou virtuelle tout en contenant le nombre d’utilisateurs qui ne cesse de croitre. Indispensable à l’évolution de notre technologie, il risque bien de changer l’apparence de nos villes, de nos maisons ou encore de la façon dont on se déplace. De quoi rendre ceux qui ne l’étaient pas encore, accrocs aux smartphones.

Publicités